Actu

Dans l' »Univers des mots »

Elle est aussi, virages négociés en clignotant des pieds. Cotonou c’est le jaune qui l’emporte. Le jaune du taxi-moto, le jaune du réseau de communication, le jaune de nos têtes qui krament « le prochain sera mieux que l’actuel ». Cotonou, c’est la surcharge qui gagne : dans nos têtes, sur nos têtes, dans nos yeux, dans nos oreilles ; c’est la surcharge qui décharge l’esprit du jeune. Et puis Cotonou c’est la sueur et la fumée qui portent le vent, c’est la route des séparés en deux : les quatre roues à droite ; les deux roues plus à droite encore. Et puis Cotonou, c’est trois ponts sur l’eau. Ils sont le contraste du Cotonois. Ils sont des ponts pour les vies, et des frontières pour la ville. Conakry, on m’a dit que tu es chaleureuse comme ta sœur.

Publicités

Ma vie au Guidon (Coup de gaz)

LINTRO  Voici l’histoire de ma première vie. Ma première vie au guidon, moi fils d’un taxi – moto (Zem) qui a bravé les nuits de Cotonou pour me pousser jusqu’à l’université. Moi qui gaze, moi qui freine sans gazer, moi qui ralentit, moi qui court encore après ce que je n’ai pas eu et qu’on m’avait … Lire la suite Ma vie au Guidon (Coup de gaz)

EFFICACES PAR LEUR RÉGULARITÉ : ENCORE QUELQUES JEUNES QUI PRENNENT LEUR TRAVAIL AU SERIEUX DANS CE PAYS

Ils n'ont pas eu les meilleures armes pour démarrer ; ils ont affûté ce qu'ils avaient sous la main. Je crois que demain, le demain de tout a l'heure, ils tueront de gros gibiers. Vous verrez ce qu'ils ont dans la main :

LES IMPRESSIONNANTS ACTEURS NATIONAUX

On a tabassé le député? En tout cas, il s'est couché... La scène n'a pas débuté par là mais c'est un moment où le jeu d'acteur est plus fin que jamais... Quand j'étais gosse, on appelait ça Actualité. Autrement, l'avant-cinema.. Ce n'était pas gratuit, on payait 10f quand le film même était à 50 FCFA

C’est dans l’esprit des hommes…

La distance qui nous sépare de la paix est plus courte que celle qui nous amène à la guerre. C'est une question de disposition d'esprit. Comme il l'est dit dans le préambule de l'acte constitutif de L'UNESCO, parlant du centre de commande des actes de guerre et des paix "... c'est dans l'esprit des hommes..." … Lire la suite C’est dans l’esprit des hommes…

Dans Visas Pour la Création 2018

Dans la liste des lauréats 2018, Visas pour la création en honneur à la plume Béninoise et aux jeunes d'Afrique osent encore le rêve. Y en a une qui me dis tout le temps Écris Écris Écris! Je veux lui répondre. Et si on inondait le monde, d'encre, qu'on en mettait partout partout partout... #IFPARIS, #VISASPOURLACREATION #TEXTESENSCENES #PLUMESDOREES #DIEUREDIEF … Lire la suite Dans Visas Pour la Création 2018

Espéra: C’est parce que c’est pour ça

Espéra, "Bakari" Je ne veux pas te faire une adresse publique. Non ! Parce qu’une adresse publique, c'est du déjà vu et tu mérites mieux que le déjà vu. Tu mérites que toute action qui appelle ton nom soit taillée de la pierre de l'innovation. D'ailleurs, ta marche soutenue, en faveur de la créativité en … Lire la suite Espéra: C’est parce que c’est pour ça

La terre des autres

Voilà ce qu'on retient aujourd'hui de nos migrations. Parce que certains estiment Qu'ils ont aujourd'hui une terre et que cette terre porte leur nom, et peut être leur code génétique. Pour cela les autres ne doivent pas arriver chez eux, librement. Pour cela ils faut que les autres affrontent la mort et sortent vainqueur d'elle. … Lire la suite La terre des autres

GARDER LA BLANCHEUR DE NOS ÉLÉPHANTS POUR GAGNER UNE MÉMOIRE D’ ELEPHANT

  Il n'y a pas à avoir honte. Je pense que ces ÉLÉPHANTS (Le faux bâtiment de l'hémicycle) à l'entrée de Porto-Novo doivent être entretenus et maintenus dans leur état de blancheur. Ils n' avilissent pas plus la ville qu'il n'ont la mission d'empêcher que la mémoire des béninois ne s' écourte trop vite. Leur … Lire la suite GARDER LA BLANCHEUR DE NOS ÉLÉPHANTS POUR GAGNER UNE MÉMOIRE D’ ELEPHANT