Dans Visas Pour la Création 2018

Dans la liste des lauréats 2018, Visas pour la création en honneur à la plume Béninoise et aux jeunes d’Afrique osent encore le rêve. Y en a une qui me dis tout le temps Écris Écris Écris! Je veux lui répondre. Et si on inondait le monde, d’encre, qu’on en mettait partout partout partout…

#IFPARIS, #VISASPOURLACREATION #TEXTESENSCENES #PLUMESDOREES #DIEUREDIEF

http://www.institutfrancais.com/fr/actualites/decouvrez-les-laureats-visas-pour-la-creation-2018

LAURÉATE THÉÂTRE : SÈDJRO GIOVANNI HOUANSOU, COMÉDIEN ET METTEUR EN SCÈNE (BÉNIN)

Sèdjro Giovanni Houansou est né à Cotonou en 1987 ; a démarré son parcours artistique par la scène en tant qu’acteur, avant de s’intéresser en 2011 à l’écriture dramatique. Formé à l’Ensemble Artistique et Culturel des Etudiants, puis pensionnaire de l’Ensemble Artistique National du Bénin entre 2013 et 2015, il est désormais un auteur engagé à « écrire l’Afrique socio-culturelle et politique ». Son texte Sept milliards de voisins (2012) est l’un des plus joués au Bénin, mais il se révèle à l’international à partir de 2016 où, lauréat de Textes en scènes, il est accueilli en résidence au centre des Ecritures Dramatique, la chartreuse de Villeneuve lez Avignon. Double finaliste du Prix Rfi Théâtre francophone avec Courses au Soleil, (2015) et La rue Bleue (2016), il se penche désormais sur le phénomène –mutant— des migrations clandestines en Afrique à travers Egorythmes, écrit en résidence sur Univers de mots (Guinée) et les Inamovibles (Sénégal, Gambie) – projet en cours – pour lequel il est l’un des lauréat 2018 du dispositif d’aide à l’écriture, du Ministère de la Culture et de la Communication, Visas pour la Création
Dans le dispositif Univers des mots 2017, j’ai écrit entre Conakry, Bamako et Cotonou, la pièce « EGORYTHMES », une série de questionnements sur la thématique des migrations. Mon travail a été conduit par la dure contrainte de trouver une forme d’originalité et d’unicité dans le traitement d’une thématique aussi communément abordée. Puis après l’écriture, il y a eu la rencontre de ce que ça peut devenir dans l’espace avec le regard du metteur en scène François Rancillac et de toute une équipe multiculturelle d’artistes pour monter la maquette à Conakry. J’ai retenu de ce parcours que j’ai encore plus de ressources et de motivation pour aborder la question sous des angles qui écartent nos clichés et nos « a priori »; d’autres horizons à creuser. Ce projet « INAMOVIBLES ? » vient comme une nouvelle série de questionnements et d’urgences à faire émerger par le texte théâtral. INAMOVIBLES ? est un projet d’écriture d’une pièce qui fait corps et suite à EGORYTHMES et qui questionne l’articulation de l’idée du  « départ » dans l’univers socioculturel des Talibés du Sénégal et de la Gambie.
Ce projet s’articule autour d’une résidence de recherche et d’écriture de six semaines à Dakar  avec des excursions à Banjul et d’une série de trois lectures du texte à Bamako, à Abomey et à Cotonou. Il s’étalera sur quatre mois, du 27 février au 23 avril à Dakar puis du 24 avril au 22 mai à Banjul.
TAGS:

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s