GARDER LA BLANCHEUR DE NOS ÉLÉPHANTS POUR GAGNER UNE MÉMOIRE D’ ELEPHANT

 

Il n’y a pas à avoir honte. Je pense que ces ÉLÉPHANTS (Le faux bâtiment de l’hémicycle) à l’entrée de Porto-Novo doivent être entretenus et maintenus dans leur état de blancheur. Ils n’ avilissent pas plus la ville qu’il n’ont la mission d’empêcher que la mémoire des béninois ne s’ écourte trop vite. Leur présence devra ramener à la mémoire des béninois qu’il a existé une décennie de populisme et de légalisation de la dilapidation massive des ressources de l’État. En l’ état vous me trouverez tristement exigeant , mais vous comprendrez mieux quand nos enfant seront moins indulgents avec nous que nous ne l’avons été avec nos pères. Laissons les éléphants blancs, qu’ils nous procurent une mémoire d’éléphant. Ainsi comme l’ écorchure qui refuse de cicatriser nous enseigne d’éviter l’épine qui nous l’a faite, nous tiendront au mieux à l’écart, les remix de la chanson d’antan.
La révolution à eu ses monuments. Le changement aussi à les siens, et nous,, nous garderons nos momies dans les pyramides de nos mémoires.

#GiovanniHouansou et ses #HumeursVerrouillees.

 

20663833_2051992281493383_1810893792255209745_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s